Actu

Spotting : ce qu’il faut savoir sur ces saignements en dehors des règles

Vous est-il déjà arrivé de saigner en dehors de vos règles ? Ces petites pertes touchent beaucoup de femmes et le phénomène a même son propre nom : le spotting. Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Le spotting : c’est quoi ?

Le mot spotting signifie «tâche» en anglais, il décrit des pertes sanguines provenant des voies génitales mais en dehors des règles. Ces saignements peuvent être plus ou moins importants. Mais, il ne faut pas confondre le spotting et les règles. Effectivement, le spotting est un écoulement moins abondant et il présente une couleur beaucoup plus foncée.

A lire également : Les magazines people : pourquoi vous abonner ?

Le spotting : à cause de la contraception

Ces pertes de sang peuvent venir de différents facteurs. En effet, il existe beaucoup d’évènement physiques, psychologiques ou physiologiques qui peuvent dérégler le fonctionnement de notre corps. Et bien souvent, la contraception hormonale (stérilet, pilule, patch ou implant) est la première cause du spotting à cause de son dosage élevé en œstrogène ou en progestérone. Et si votre contraception est trop forte pour vous, elle peut rapidement provoquer des saignements en dehors des périodes de règles.

De plus, lorsque vous changez ou vous stoppez votre contraception, cela provoque un dérèglement hormonal qui génère le spotting. En outre, le corps a besoin de temps pour s’adapter au changement d’hormones. Par exemple, si vous passez d’une contraception hormonale à un stérilet au cuivre, il est fort probable que vous souffriez de spotting quelques temps après. Cependant, le phénomène doit être temporaire, s’il persiste il faudra alors consulter un médecin.

A lire aussi : Mettez à profit votre tri en louant vos vêtements

Le spotting : à cause de la pré-ménopause

Il peut arriver que la pré-ménopause provoque du spotting. C’est à cause de la transition hormonale que la femme subit pendant cette période. Mais si les saignements surviennent alors que vous êtes déjà ménopausée, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Le spotting : à cause du stress

Le stress est un véritable ennemi pour notre corps. Il provoque de gros dérèglements qui peuvent générer des saignements hors période de règles. De plus, lorsque vous êtes stressée, vous dormez mal et cela perturbe le cycle menstruel.

Le spotting : pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les règles s’arrêtent mais il peut arriver qu’une femme enceinte observe de légers saignements en début de grossesse. Bien que ces saignements soient souvent sans gravité, il est bon de consulter son gynécologue pour s’assurer que tout se déroule normalement.

Le spotting : lié à des troubles gynécologiques

Le spotting peut être le signe de troubles gynécologiques plus importants. Parmi les causes possibles, on retrouve notamment des infections vaginales ou sexuellement transmissibles (IST), des fibromes ou encore un cancer du col de l’utérus.

Si vous remarquez des saignements anormaux et inhabituels, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue. En fonction de la cause identifiée, différents traitements pourront être proposés afin d’éviter toute complication ultérieure.

Même si le spotting peut sembler bénin dans certains cas, il ne doit jamais être pris à la légère car il peut révéler une pathologie sous-jacente plus grave. Pensez à bien observer votre corps tout au long du cycle menstruel afin d’éviter toute surprise désagréable.

Comment traiter le spotting : conseils et recommandations

Si vous souffrez de spotting, il faut soulager les symptômes et réduire le risque de complications. Voici quelques conseils pratiques :

• Reposez-vous : Le stress peut parfois aggraver les saignements, alors prenez le temps de vous reposer et dormez suffisamment afin de diminuer votre niveau d’anxiété.

• Hydratez-vous bien : Boire beaucoup d’eau permettra aussi d’éviter la déshydratation qui pourrait causer des douleurs supplémentaires.

• Faites du sport modérément : L’exercice physique régulier peut aider à équilibrer vos hormones et améliorer votre circulation sanguine. Toutefois, évitez les activités intenses ou toute situation susceptible de provoquer un choc ou une pression sur le bas du corps.

• Gardez une alimentation équilibrée : Mangez des aliments riches en fer pour compenser toute perte due aux saignements et évitez l’alcool ainsi que les aliments gras qui peuvent augmenter l’inflammation.

Si vous éprouvez des douleurs anormales ou si vos saignements persistent pendant plusieurs jours, n’hésitez pas à consulter un médecin spécialiste afin qu’il puisse identifier la cause sous-jacente et prescrire un traitement adapté. Pensez toujours à prendre soin de votre santé sexuelle en utilisant des préservatifs lors des rapports sexuels pour prévenir tout risque infectieux pouvant être responsable d’un spotting indésirable.